Conclusion

Au cours de ces travaux pratiques encadrés, nous avons tout d'abord pu voir que les prothèses des membres inférieurs produites de nos jours,  bénéficiant de l’innovation technologique et des derniers matériaux de pointe, ont considérablement amélioré la qualité de vie des amputés par rapport à il y a cinquantaine d’années. Par ailleurs, grâce à l’innovation technologique les nouveaux matériaux de plus en plus performants (comme la fibre de carbone) ont rendu possible la pratique de leur passion à certains amputés, en tant qu’amateur mais aussi en tant qu’athlète comme Oscar Pistorius. Cependant, l’innovation technologique à un coût : par exemple, les prothèses bioniques ou sportives ne sont pas remboursées par l’Etat et cet écart de prix empêche parfois les amputés d’assumer leur handicap au sein de la société.

Les différents matériaux utilisés aujourd'hui dans leur conception permettent donc aux prothèses de rendre la vie quotidienne des amputés comparables à celle des valides, mais cela a parfois un prix qui diminuera heureusement dans les années à suivre grâce notamment à la démocratisation de prothèses plus sophistiquées, comme par exemple les prothèses bioniques. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site